Le chat greffier

Publié le par Enna

Voilà la toile qui a remporté le plus de succès à l'exposition de Claveisolles.

Ce photo-montage met en scène un beau chat tigré Angora moëlleusement installé sur un vieux grimoire du XVème siècle, une paire d'antiques lorgnons  en attente sur le coté.

L'acheteur de ce tableau l'a spontanément baptisé le greffier ( voir explication ci-dessous).

Maitre-chat-lisant.jpg

 

Pourquoi en argot, l'expression "greffier" désigne-t-elle un chat ?

N'ayant trouvé aucune réponse satisfaisante à cette question, j'en suis réduit à à avancer quelques hypothèses relevées ça et là :

Dans les études de greffier y avait il des chats qui avaient élu domicile afin de chasser les souris des lieux !!! peut être une explication ! Les greffiers étaient eux-même des "gratte-papier" relation ? avec le bruit des griffes des chats et la plume des greffiers ?

La fourrure de certains chats noirs comporte une sorte de plastron blanc sur le poitrail, évoquant le rabat blanc que l'on pouvait voir sur la robe noire des greffiers jusqu'au XIXème siècle.

 En tout cas tous ceux qui ont un bureau ou une table de travail le savent bien, dès que l'on étale quelques papiers le chat vient s'installer et observe, tel qui un greffier qui prend des notes.

 

Fiche technique: Photocréation PFS (© Enna) / Toile 20 x 20

Publié dans Communautés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

milc 27/10/2011 11:32



Utilisation de Photoshop aussi ?



Enna 29/10/2011 10:10



Non, Photofiltre.



leschatsdumaquis 08/09/2011 16:46



Oh c'est superbe !


Rose



Enna 13/09/2011 07:50



Merci Rose, je ferais sans doute beaucoup d'images avec des chats car je les adore.


Amitiés



titi 02/09/2011 16:17



Extra !



Enna 07/09/2011 09:36



Merci Titi


@ bientôt !



La Pierre angulaire 02/09/2011 04:41



Jean-Philibert Petitbois (1456-1513), homme de loi, proche de la cour et originaire du centre de la France, est le premier à avoir utilisé le terme" greffier" pour désigner Felis silvestris
catus. Lors d'un entretien qu'il aurait eu avec Tristan Gouttenoire, son jeune greffier en titre, lequel avait mal soigné le travail qui lui avait été confié, il aurait affirmé : "Le greffier che
doit de choigner chon écriture. Il doit mettre cha griffe chur chaque parchemin, même ch'il est de mauvais poil. Le travail du greffier, c'est cha !" sur un ton qui n'admettait pas la réplique.
Peu au courant des subtilités du langage auvergnat, Tristan, les jours suivants, et croyant bien faire pour être agréable à son maître, changea radicalement de façon d'être. C'est ainsi qu'il se
laissa pousser les moustaches, se mit à boire du lait, lui qui était fort amateur d'aramon, et prit l'habitude de ronronner lorsqu'il était content. A son maître qui lui adressait la parole, il
répondait par un petit miaulement. Lorsque la femme de Petitbois entendait miauler, elle disait "le chat veut rentrer" et Petitbois répondait "non, ch'est le greffier", à tel point qu'un amalgame
se fit rapidement entre l'animal et l'employé dans la tête des gens. Et c'est ainsi que l'on se mit à appeler un chat un greffier, et vice-versa. De nos jours, dans les locaux des tribunaux, on
trouve encore des distributeurs de lait à l'usage des greffiers. Quant aux chats, l'avènement de l'ordinateur a fait tomber en désuétude son appellation de greffier, il serait assez bizarre, en
effet, de dire "j'ai greffié pendant deux heures avec  une amie sur l'Internet". Mais cha, c'est une autre hichtoire !



Enna 07/09/2011 09:36



Excellent, Désopilant,hilarant !


Merci, encore, encore ...



Algwen 31/08/2011 15:30



J'aime beucoup toutes ces hypothèses, mais gardons une part de mystère! Bonne fin de journée.



Enna 07/09/2011 09:37



Le myst-re reste entier pour l'instant, c'est peut ête mieux...